Concept oublié : Citroën Activa, celle qui voulait concurrencer les Porsche et Mercedes

Source : Vroom.be - François Piette.

Nous sommes en 1988 et Citroën lâche une bombe qui a frôlé la mise en production. Résolument futuriste, cette berline ultra basse anticipait l’avenir avec des technologies aussi avant-gardistes que les 4 roues directrices, l’antipatinage et bien entendu, la suspension pneumatique.

Activa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup voit en elle l’héritière de la SM, ce coupé des années 70 sur base DS, mais avec moteur V6 Maserati. Elle rassemblait tout ce que Citroën avait de meilleur à offrir en cette fin des années 1980 et bien plus encore : train arrière directeur, suspension pneumatique évoluée, antipatinage, portes à ouverture antagoniste… Un véritable festival technologique pour l’époque !

V6

Sous le capot, Citroën reprend le plus puissant moteur alors disponible dans sa gamme, à savoir le V6 essence de 3 litres à 24 soupapes de la XM. Un moteur qui transmet quelque 200 chevaux sur les roues avant via une boîte manuelle à 5 rapports, ce qui lui permettait d’atteindre 220 km/h. Un équipage toutefois modeste face aux bien plus puissantes mécaniques de la concurrence allemande…

Activa 2

En 1990, Citroën présente une évolution plus conventionnelle de ce concept. Cette fois, la voiture n’est plus une berline, mais bien un coupé. Assagie, la voiture innove néanmoins avec une console centrale repensée et intégrant un système de navigation ! Pour l’époque, c’était assez révolutionnaire. Mécaniquement, le V6 est inchangé, mais la boîte manuelle est troquée contre une unité automatique à 4 rapports.

Production

Le concept était prêt pour la mise en production, mais finalement, Citroën se ravise. En effet, une étude de marché lancée par le constructeur lui a démontré que le marché n’était pas prêt pour une Citroën aussi haut de gamme. Plus traditionnelle, la clientèle de ce type de véhicule se dirigeait plutôt vers les classiques voitures allemandes. En revanche, tout ne fût pas perdu, car le système évolué de suspension hydropneumatique fera son chemin jusque sous le capot de la Xantia… Activa !