Salon de Genève 2018 - Citroën E-Mehari restylée : elle gagne un hardtop.

Source : Caradisiac, Audric Doche.

Citroën n'y va pas par quatre chemins en annonçant carrément "nouvelle" E-Mehari pour 2018. Au programme, de nombreux changements avec l'arrivée d'un hardtop, nouveaux sièges, nouvelle planche de bord et un moteur électrique qui gagne 20 % de couple. Rien que cela !

Meha1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On l'aurait presque oublié, mais Citroën propose de l'électrique dans son catalogue avec l'E-Mehari. Un peu moins de deux ans après son lancement, la voiture à batteries de Citroën reçoit déjà de nombreuses évolutions. Le constructeur français annonce en effet l'arrivée d'une variante à hardtop dans la gamme aux côtés de l'actuelle E-Mehari à capote souple, pour "séduire de nouveaux clients". Ce toit, qui fonctionne avec la fermeture centralisée, est censé pouvoir donner à l'E-Mehari la capacité d'attirer des acheteurs qui voudraient utiliser l'auto dans un usage urbain et assez fréquent, évitant ainsi les vols ou dégradations en tout genre.

 

Meha2

L'E-Mehari gagne aussi, au passage, de nouveaux sièges plus enveloppants (et avec, enfin, un réglage de la hauteur), une planche de bord légèrement repensée et quelques petits détails comme un nouveau compartiment de rangement sécurisé.

Meha3

Sous le capot, pas de changement ou presque puisque le bloc électrique gagne simplement 20 Nm pour culminer à 166 Nm... jusqu'à 3700 tr/mn. Au delà, le couple passe à 140 Nm. La vitesse est limitée à 110 km/h et l'autonomie annoncée (cycle NEDC) est de 195 km.

Bref, l'auto se veut toujours aussi contraignante par ses caractéristiques et aussi par son prix puisqu'il faut compter 20 700 € (surcoût de 1200 euros par rapport à la version soft top) pour l'E-Mehari hardtop, bonus déduit.