Citroën met fin aux Picasso et lance les C4 SpaceTourer.

Source Caradisiac, Florent Ferrière.

Surprise : les monospaces compacts de Citroën changent de nom en cours de carrière, sans attendre l'arrivée d'une nouvelle génération. Exit Picasso, place à C4 SpaceTourer et Grand C4 SpaceTourer.

C4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une voiture qui change de nom au cours de sa carrière, cela n'a rien d'inédit. Mais cela coïncide généralement avec le restylage de mi-vie. Par exemple, chez Mercedes, le Classe M apparu en 2011 est devenu GLE en 2015.

Ici, la méthode est plus surprenante. Les monospaces compacts de Citroën changent d'appellations sans qu'il ne soit question d'une nouvelle génération ou d'un restylage. C'est d'autant plus étonnant que les véhicules, qui vont avoir six ans, sont même en fin de vie !

La marque explique qu'elle souhaitait "une signature unique pour une offre complète de monospaces". Le nom Picasso est donc abandonné et remplacé par SpaceTourer, du nom de la navette lancée en 2016. C'est une harmonisation des patronymes pour créer une famille de produits, à la manière des Aircross pour les SUV, le C3 Aircross devant bientôt être rejoint par le C5 Aircross.

Ce que Citroën ne dit pas, c'est que l'abandon de Picasso va lui permettre de faire des économies. Le constructeur doit en effet payer des royalties à la famille du peintre pour l'utilisation de son nom. Le fait que l'abandon se fasse en 2018, vingt ans après la présentation de la Xsara Picasso, laisse songer à une fin de contrat !

Pour Citroën, c'est peut-être une opération marketing risquée, le label Picasso ayant acquis une bonne notoriété dans le monde automobile. C'était presque une marque dans la marque. Dire "j'ai acheté un Picasso" suffit pour comprendre de quel modèle il est question, même pour les moins connaisseurs.