Le Citroën Berlingo M face au Citroën Berlingo XL : un duel de tailles.

Source l'Argus, Didier Ric.

Pour la première fois de son histoire, le Citroën Berlingo sera proposé en deux longueurs de carrosserie. Voici le Berlingo XL, d'un format de 4,75 m, il sera commercialisé en fin d'année. Il complétera le Berlingo « M » (4,40 m), déjà disponible à la vente.

Ber1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette troisième génération du ludospace Citroën, vous commencez à la connaître : nous vous l’avons présentée mi-février, puis elle a pris son premier bain de foule au salon de Genève 2018, en mars dernier.

Ber2

Aujourd’hui, voici la version allongée, baptisée Citroën Berlingo XL. D’un format de  4,75 m, soit 35 cm de plus que le Berlingo M (4,40 m), le Berlingo XL repose sur un empattement de 2,97 m. Celui du « M » se limite à 2,78 m.

Le Citroën Berlingo XL en vidéo...

Le Berlingo aura ainsi attendu trois générations pour être décliné en deux longueurs de carrosserie. Et contrairement au duo Citroën C4 Picasso/Citroën Grand C4 Picasso qui se différencie par le nombre de places à bord, les Berlingo M et Berlingo XL sont tous les deux proposés en configuration à 5 et à 7 places. Ils ratissent ainsi le plus large possible.

Des extrémités identiques :

Ber3

 

Vus de devant, impossible de les distinguer. Les deux Berlingo partagent une calandre typiquement Citroën avec un éclairage sur deux étages, des boucliers robustes et des éléments de personnalisation colorés autour des antibrouillards. Idem vus de dos, la poupe est identique pour les deux versions et proposent une lunette à ouverture indépendante qui s’avère bien pratique.

 Ber4

 

 Un profil aussi harmonieux pour le XL :

 

Ber5

C’est évidemment de profil que l’on observe l’évolution apportée par le XL dont l’empattement est majoré de 19 cm et le porte-à-faux arrière est étiré de 16 cm. Malgré ces nouvelles proportions, le Berlingo XL ne tombe pas dans la caricature. Les designers ont soigné l’épure, ses flancs restent cohérents et évitent l’effet sac à dos.

Ce n’est pas le cas de son rival, le Renault Kango « long ». Petit détail, les barres de toit du Berlingo XL ont chacune trois points d’appui sur le pavillon, contre deux pour celles du Berlingo M.

Un mobilier commun :

Ber6

Pas de surprise non à plus, à bord de ce Berlingo XL. Il reprend logiquement le mobilier du Berlingo M. L’ambiance est technologique avec l’affichage tête haute, la tablette tactile de 8 pouces de diagonale et la recharge de smartphone par induction.

 Ber7

Elle est aussi pratique avec les nombreux rangements, à l’image de la double boîte à gants qui peut accueillir un ordinateur portable de 15 pouces que l’on peut recharger via une prise de 230 V, sise au pied de la console centrale.

 

Des places arrière très modulables :

Ber8

 

L’accès aux places arrière s’effectue par de vastes portes coulissantes. Elles sont de même taille sur les Berlingo M et XL pour d’évidentes raisons de coûts de développement.  L’accès est bon : 74 cm de large et 1,15 m de haut. Les deux Berlingo font, là encore, cause commune pour la modularité au rang 2.

 

 Ber9

Les trois sièges indépendants sont escamotables d’un seul mouvement dans le plancher. Une fois repliés, ils offrent une surface de chargement surface parfaitement plane.

Un rang 3 coulissant pour le XL :

Ber9a

 

L’un comme l’autre proposent jusqu’à trois rangées de sièges. A noter toutefois que le Berlingo M photographié dans cet article dispose de l’option Modutop (toit vitré panoramique, rangement sur toute la longueur du pavillon et coffre de pavillon au-dessus du coffre). Elle est  incompatible avec l’aménagement à 7 places, car la hauteur sous plafond est alors insuffisante.

Le Berlingo XL se distingue du « M » par ses sièges coulissants au troisième rang.

C’est pratique pour moduler l’espace. En position avancée, on conserve un peu de coffre (jusqu’à 320 litres). Reculés au maximum, ils favorisent, au contraire, l’espace aux jambes pour les grands gabarits. Dans tous les cas, la garde au toit est très bonne (97 cm) et la largeur satisfaisante pour deux adultes.

En comparaison, voyager à 7, à bord du Berlingo M, limite la capacité du coffre à 65 litres. C’est la rançon de sa compacité.

 

Ber9b

 

 

Ces deux sièges du troisième rang sont amovibles. Ils pèsent chacun 14,4 kg pour le Berlingo M et 15,5 kg pour le XL car les glissières viennent avec, et leur manipulation demeure simple. Il faut d’abord replier le dossier, puis basculer l’ensemble vers l’avant et enfin,  désolidariser le siège du plancher.

Un coffre-fort :

Ber9c

 La capacité de chargement entre forcément en ligne de compte lorsque l’on achète un ludospace. Qu’il soit court ou long, le Berlingo ne déçoit pas ! 


Le « petit » Berlingo dispose d’un volume de soute compris entre 775 litres, en 5 places sous tablette et, 3 500 litres en ne conservant que le siège du conducteur. De son côté, le « grand » Berlingo engloutit 1 050 litres, en 5 places sous tablette et jusqu’à 4 000 litres autour du conducteur.

Ber9d

L’un comme avec l’autre, seront parfaitement à l’aise pour un déménagement.  Nous avons fait l’exercice avec des cartons standards (Lxlxh : 55x35x31). Verdict, le Berlingo M en loge 35, le Berlingo XL en accueille 41.


Trois mètres de longueur de chargement :

Citroën Berlingo XL vue du coffre ouvert

Il n’y a pas que le volume d’emport qui compte, le transport d’objets longs a aussi son importance. On appréciera le siège avant passager rabattable en tablette. Comptez 2,70 m entre la planche de bord et le seuil de coffre du Berlingo M et, 3 mètres pour le Berlingo XL. Echelle, escabeau et planche à voile trouveront facilement leur place à bord.
En outre, on peut caser une bicyclette entre les deux sièges latéraux du rang 2 dans le Berlingo M et ainsi voyager à quatre. Plus généreux, le Berlingo XL permet de glisser un vélo au dos de la banquette en tournant le guidon. Du coup, on peut voyager à cinq.     

Bilan Citroën Berlingo XL :

Citroën Berlingo XL et Citroën Berlingo M vue arriÚre

La gamme du Citroën Berlingo ratisse très large. Cette version XL ne manque pas d’atouts. Elle reprend l’accessibilité et la connectivité de la version M. Elle y ajoute de la modularité et du coffre lorsque l’on voyage à 7 et une capacité de chargement plus importante de 500 litres.

Ce Berlingo XL assure le trait d’union entre le « M » et le fourgon Citroën SpaceTourer lequel est décliné en trois longueurs : 4,60 m, 4,96 m et 5,30 m. Il devient ainsi un élément central de la gamme.

L'argus.fr remercie pour son accueil le domaine de Grand Maisons à Villepreux (78).