La marque DS est-elle en train de piller l’héritage de Citroën ?

Source : Auto-Moto.

La SM renaît de ses cendres grâce à un concours de design organisé par la marque DS Automobiles. Et Citroën dans tout ça ?

photo 1 1dee5 1200 800 750x410

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinquante après son lancement, le groupe PSA entreprend de rendre hommage à la Citroën SM. Depuis plusieurs jours, de nombreux projets de designers se sont confrontés sur les réseaux sociaux, jusqu’à l’obtention de trois finalistes. Les internautes sont invités à voter pour leur concept préféré sur les comptes FacebookTwitter et Instagram de… DS Automobiles.

 
 
 

La SM, propriété de DS ?

Une fois de plus, Citroën se voit dépossédée de son patrimoine historique. Après avoir été priée de renoncer à l’exploitation de l’image de la DS, depuis la naissance de la marque éponyme, la firme aux Chevrons doit faire le deuil d’un des modèles ayant forgé sa légende : la SM. A l’occasion du cinquantième anniversaire de cette dernière, l’honneur est revenu à DS de célébrer l’événement. Tout d’abord sur son stand de Rétromobile, en début d’année, sur lequel trônait éhontément un exemplaire du fameux coupé, puis aujourd’hui à travers ce concours de design. A la lecture du communiqué de presse, sur le site média des automobiles DS, il n’est aucunement fait mention de Citroën, comme si la SM n’avait jamais connu de paternité par le passé.

Citroën dépouillée ?

Depuis le repositionnement de Citroën, sur un créneau de véhicules dits « essentiels », le glorieux passé de la marque, en termes de haut de gamme, semble progressivement s’effacer des manuels. DS ne devrait pourtant pas oublier qu’elle fut, il n’y a pas si longtemps, un simple label des Chevrons, avant de s’en émanciper en 2014. Aujourd’hui, la jeune marque de luxe tente de nous faire croire que la SM est sa propriété. On ne peut que le regretter.

Auto-Moto a également imaginé sa vision de la SM moderne, mais sous label Citroën >> En savoir plus

Qu’on approuve ou non la démarche de DS, on ne peut qu’applaudir les projets présentés par les designers de la marque pour faire revivre le mythe de la SM. Trois d’entre eux figurent désormais en finale. Ils sont les œuvres de Jean Hiss, Geoffrey Rossillion et Damien Fressard, qui ont su capter l’ADN du coupé et le retranscrire dans des lignes modernes. Vous avez jusqu’au 20 mars pour exprimer votre opinion, et tenter de remporter, après tirage au sort, un exemplaire unique d’une lithographie signée par son designer.

 

Crédit Agricole